Oxygéner ses cellules, harmoniser ses rythmes physiologiques

et mieux gérer ses émotions.

Sans titre (9).png

C’est pourquoi le travail sur le souffle occupe une place importante dans la plupart des traditions spirituelles 😇

La respiration est l'interface entre le corps et l’esprit, le conscient et l’inconscient.

Respiration et SNA

Le SNA (Système nerveux autonome) orchestre tous nos biorythmes (rythme cardiaque, influx nerveux cérébral, système hormonal, immunitaire, sanguin, digestif, etc.). Il est relié à la respiration qui en active alternativement les deux branches.

L'inspiration active le système sympathique, mobilisant l'énergie disponible vers l'action (pédale d'accélération de l'organisme). 😤 

L'expiration active le système parasympathique, orienté vers l'économie d'énergie, la détente et la régénération (pédale de frein de l'organisme).  😅

Stress et respiration

Le stress de la vie moderne et les habitudes liées à notre éducation (« ne pleure pas », « sois fort ») rendent progressivement notre respiration plus saccadée, superficielle et limitée à la cage thoracique, acidifiant notre terrain par accumulation de gaz carbonique dans le sang.  Les deux branches du système nerveux autonome ne sont plus synchronisées, « l’accélérateur » et le « frein » étant alors activés en même temps, de manière incohérente. Ce fonctionnement en « sur-régime » entraîne une usure prématurée de l’organisme.

La respiration étant la seule fonction biologique du corps qui soit à la fois autonome (on n’a pas besoin d’y penser pour respirer !) et contrôlable par la volonté, il est possible d'améliorer son état physiologique et émotionnel simplement grâce à diverses techniques respiratoires qui, en débranchant le mode « pilote automatique » du SNA, permettent de ré-équilibrer les biorythmes et de les activer en cohérence, restaurant ainsi un fonctionnement optimal de l’organisme.

👉 La respiration de relaxation : Le fait de ralentir volontairement le rythme de la respiration et de rallonger l’expiration permet de retrouver un état d’apaisement suite à un stress intense et de limiter la production de radicaux libres (à l’origine de l’oxydation cellulaire).

👉 La cohérence cardiaque : Le Dr David Servan Schreiber a mis en évidence la possibilité de mettre volontairement nos biorythmes en résonance (un état particulier de cohérence où ils s'amplifient mutuellement) par de simples exercices d’inspiration-expiration réguliers au rythme de six par minute. Ce mode de fonctionnement optimal de l’organisme correspond à un état de veille détendue propice à la concentration, à la fluidité d’esprit et à l’efficacité.

21 jours de cohérence cardiaque

Nous contacter

Nous suivre

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram